Résolution FTQ sur les finances publiques

Résolution sur les finances publiques

RÉSOLUTION
SUR LES FINANCES PUBLIQUES
ATTENDU QUE la crise économique actuelle tire son origine d’un modèle économique qui a donné trop de place aux forces du marché et à la déréglementation, et qui a négligé le rôle de l’État dans le développement économique et la redistribution de la richesse;

ATTENDU QUE la crise financière et économique à l’échelle internationale et la réponse des pouvoirs publics à la crise placent l’ensemble des gouvernements dans des positions budgétaires déficitaires;
ATTENDU QUE le patronat et ses haut-parleurs profitent du contexte pour réclamer une réduction des dépenses publiques et du rôle de l’État dans les affaires sociales et économiques et pour attaquer les demandes légitimes des travailleurs et travailleuses;
ATTENDU QUE les travailleurs et travailleuses des secteurs public et parapublic ont déjà fait les frais des politiques néolibérales au niveau salarial et dans leurs conditions de travail, et que ces secteurs vivent déjà des problèmes de pénuries de main-d’oeuvre;
ATTENDU QUE les gouvernements du Québec et fédéral ont privilégié les baisses d’impôts depuis une quinzaine d’années et que les services publics offerts à la population ont souffert d’un sous-financement chronique;
ATTENDU QUE la situation financière des gouvernements du Québec et fédéral se compare avantageusement à celle des autres pays de l’OCDE en matière d’équilibre budgétaire et d’endettement;
ATTENDU QUE le gouvernement du Québec n’a pas cru bon de s’approprier l’augmentation des transferts d’Ottawa ni de récupérer les deux points de TPS, ce qui se traduirait par des revenus supplémentaires de 3.5 milliards $ et qu’il reste un manque à gagner important pour le Québec face au gouvernement fédéral;
QU’IL SOIT RÉSOLU :
Que la FTQ demande un débat large sur les finances publiques et que la FTQ y défende les principes suivants :
1. Le rôle indispensable des services publics et leur valeur pour la population;
2. La nécessité d’avoir des sources de revenus récurrentes suffisantes pour maintenir la qualité des services offerts à la population;
3. La nécessité de traiter adéquatement les travailleurs et travailleuses de l’État pour qu’ils et elles puissent s’acquitter de leurs missions dans la dignité et le respect;
4. L’efficacité de l’impact de sources progressives de revenus assurant l’équité entre les diverses tranches de revenus;
Que la FTQ développe des outils et du matériel pour valoriser le rôle des services publics ainsi que les moyens équitables de les financer et qu’elles les diffusent largement;
Que la FTQ travaille dans la mesure du possible avec ses partenaires du front commun et de la société civile dans cette bataille.