Plainte Chronique sur l'actualité animée par M. Marc Nadeau

CITÉ-FM 102,7 Estrie

Sherbrooke, le 15 septembre 2008

Madame Marie-Eve Poliquin
Directrice du produit
CITÉ – FM (Rock-Détente 102,7 Estrie)
1845, rue King Ouest
Bureau 200
Sherbrooke (Québec) J1J 2E4

Objet : Chronique sur l’actualité animée par M. Marc Nadeau

Madame Poliquin,

Depuis plusieurs jours déjà, nous avons pu constater que M. Marc Nadeau, président de l’Association conservatrice de Sherbrooke, animait une chronique sur l’actualité politique à votre antenne.

Nous sommes en pleine campagne électorale et vous savez que les médias sont tenus de respecter des règles ou, à tout le moins, une tradition d’équilibre en matière d’information et de commentaires sur les choix politiques offerts aux citoyens.

Même si M. Nadeau a su, à quelques reprises tenir des propos « mesurés » sur les sujets traités dans ses chroniques, ses commentaires négatifs concernent les partis de l’opposition et plus spécifiquement le Bloc québécois; cependant il est clair que ses commentaires plus constructifs coïncident avec les options défendues par le Parti conservateur et les gestes posés par M. Stephen Harper.

Est-il besoin de souligner que monsieur Nadeau est largement connu de la population sherbrookoise, et cela depuis plusieurs années, pour son appartenance au Parti conservateur, qu’il était même, jusqu’à tout récemment, le candidat probable de ce parti dans Sherbrooke, qu’il a été le candidat de ce parti lors des élections fédérales de 2006 et, comme nous l’avons souligné au début, qu’il est le président de l’Association conservatrice de Sherbrooke?

Tout comme M. Nadeau, je suis impliqué en politique partisane; mon appui au Bloc québécois et au Parti québécois est un secret de polichinelle; à l’instar de M. Nadeau, je crois posséder la compétence et les connaissances nécessaires pour agir à titre de chroniqueur politique.

C’est pourquoi je considère que CITÉ – FM (Rock-Détente 102,7 Estrie) ne respecte pas actuellement les règles ou la tradition d’équilibre qu’impose une période électorale et qu’elle doit offrir à son auditoire un éventail plus large d’opinions politiques. Je me propose donc comme animateur d’une chronique semblable à celle que fait M. Nadeau et en ayant un même temps d’antenne que la sienne. De plus, j’offre de le faire sans aucune rémunération.

Faute de donner une suite positive à ma demande, j’ose croire que vous exigerez de M. Nadeau de cesser tous commentaires concernant les élections fédérales actuelles.

Je vous prie d’agréer, Madame Poliquin, l’expression de mes sentiments distingués.

Le conseiller syndical FTQ,
Marc Bellemare

c. c.
M. Richard Dion, directeur du scrutin circonscription de Sherbrooke
M. Robert Morin, directeur général du CRTC
M. Ricky Lewis, conseiller régional FTQ
M. Daniel Proulx, président Conseil régional FTQ